logo 77info.fr

Politique - POLITIQUE

POLITIQUE - Macron : malaise et démission dans la fédération 77 du PS

Publié le 31 Mars 2017 à 14:22 | concernant : Seine-et-Marne

Anthony Gratacos démissionne des instances fédérales du PS face à la passivité du parti à l’égard des élus qui ont choisi de soutenir Emmanuel Macron.

Anthony Gratacos

Anthony Gratacos

Deux poids, deux mesures. C'est un peu le sentiment qu'exprime Anthony Gratacos, conseiller municipal de Moussy-le-Neuf. Les instances nationales et fédérales du Parti Socialiste ont souvent eu la dent dure face aux "frondeurs" au cours du quinquennat.  De réprimandes en demandes de démission, il leur a été demandé de se mettre au clair avec la ligne du Parti.

Mais aujourd'hui, alors que de plusieurs élus ou candidats investis par le PS rejoignent les rangs d'Emmanuel Macron, un silence un peu gêné s'installe dans les fédérations.
"L’hypocrisie est à l’œuvre dans notre fédération" selon Anthony Gratacos qui a donc démissionné de toutes les instances fédérales du PS.
Et les raisons sont nombreuses : pas de sanctions pour les néo-macronistes, des élus PS qui demandent même l'investiture pour les législatives dans un autre camp que le leur, sans parler de ceux qui ont été investis par le PS pour les législatives et sénatoriales mais qui aujourd'hui soutiennent Macron.

Entre passivité des uns et désir de monter dans le bolide gagnant des autres, le PS fait le grand écart. Querelle des idées et des hommes, 
la frontière entre le PS et En Marche est particulièrement poreuse ces temps-ci et Anthony Gratacos pourrait bien avoir dit tout haut 
ce que beaucoup au PS pensent tout bas. Affaire à suivre...

Par 77info

Les autres articles